Nouvelles

Zen Bamboo présente DIEU, premier extrait du long jeu à paraître

Zen Bamboo présente aujourd’hui le clip et le premier extrait DIEU, issu de l’album GLU qui sortira officiellement le 27 mars prochain. Un premier album complet pour le groupe, rassemblant 10 titres savamment réalisés par Julien Mineau (Malajube).

DIEU, une poésie tournée vers une critique moderne et éclairée, faisant dos au sens propre du nom. Sans tomber dans les clichés, Simon Larose (paroles et voix) explore la solitude et la douleur des temps noirs, avec sa poignante interprétation :

Avant il y avait des déluges, des rivières de sang et des pluies de sauterelles.
Après Nietzsche a dit que Dieu était mort.
Après il y a eu Hiroshima et Nagasaki et le film Akira.
Il y a des théologiens dans les années cinquante qui ont développé une « théologie de la mort de Dieu ».
Il y a eu la faucille, le marteau, le Viet-Nâm, Woodstock et une épidémie d’overdoses et d’assassinats.
Après le temple du commerce mondial a mangé deux avions de ligne. Le capitalisme est devenu la religion mondiale. La célébrité sa secte. Le progrès, une hydre. La terre en feu.
Et Dieu qui reste plus muet qu’une tombe.

S’il faut analyser la profondeur des textes de Simon Larose en comprenant la nuance des degrés, ceux-ci se laissent porter par une authenticité accablante et sont ceinturés d’une douce folie musicale.

Groupe axé sur le grunge francophone, Zen Bamboo est né au Collège Durocher, situé dans cette région exotique du monde, nommée la rive-sud de Montréal; il est formé de Simon Larose (voix), Léo Leblanc (guitare), Xavier Touikan (basse) et Cao (batterie). Leur musique se déploie en compositions frénétiques et tranchantes, influencées par les grands iconoclastes du rock (Frank Zappa, David Bowie, Kurt Cobain).  Sur scène, la fougue et l’incandescence de la formation sont vivement acclamées et c’est avec ferveur que le public entre dans le jeu. Zen Bamboo livre des performances électrisantes, qui se traduisent par une sauvagerie illuminée. Le groupe compte d’ailleurs une centaine de spectacles à son actif, alors qu’il a sillonné les routes du Québec, en passant notamment par le FME et les Francofolies de Montréal.

De GLU, le nouvel et premier album du groupe, émanera une lumineuse violence. L’urgence de la scène encapsulée sur disque, par de surprenants tours de production; un décapant amalgame du nouveau et de l’ancien monde. « Faire de la musique pour exposer sa Glu, pour l’exhiber au grand jour sans honte. L’exhiber à la grande nuit. »

Zen Bamboo s’impose donc d’emblée comme des joueurs à surveiller du paysage musical québécois.