Nouvelles

Un deuxième extrait pour Klaus: « Can’t Turn Back »

Et un concert jeudi 3 mai à L’Esco

graphisme par Sarah Marcotte-Boislard

 

Le supergroupe formé par François Lafontaine, Samuel Joly et Joe Grass se dévoilait il y a quelques semaines avec le titre « Blue Telephone » et présentait, dans la foulée, le tout premier spectacle de Klaus à guichet fermé.

Le trio montréalais revient piquer notre curiosité avec « Can’t Turn Back », un deuxième extrait non moins extravagant que son prédécesseur. Francois Lafontaine a passé la batterie de Samuel Joly au vocoder, l’alternant avec un chant dédoublé et des nappes plus diffuses. Klaus joue ainsi de l’euphorie et de la mélancolie et appose une signature badass boogaloo à « Can’t Turn Back ».

Le propos invoqué fait écho à celui de « Blue Telephone », à la relation houleuse que l’humain entretient avec son environnement : « C’est une sorte de regard en arrière sur le monde, avant ce déluge énorme créé par inadvertance par notre nature humaine, dont on ne peut pas revenir ».

Le premier album de Klaus est attendu pour la rentrée 2018.