Nouvelles

David Marin dans le désert blanc d’Hélas Vegas

Quelques mois après la sortie de son troisième album Hélas Végas, David Marin poursuit son voyage en nous présentant aujourd’hui le vidéoclip de sa chanson titre, une réalisation de Félix St-Jacques.

Dans une mise en scène poétique avec l’hiver en toile de fond, on retrouve Marin en chanteur de charme, brillant derrière son micro chromé, en contraste avec la sobriété des danseurs. Le couple, interprété par Jessica Serli et Patrick Lamothe, nous rend compte de leurs propres oppositions, dans une chorégraphie où la vulnérabilité côtoie l’apesanteur.

David Marin nous invite d’ailleurs à son prochain spectacle dans la grande métropole avant d’entamer une série de concert à travers la province. C’est donc un rendez-vous le 9 avril prochain, au Verre Bouteille. Tous les détails ici.

9 avril – Verre bouteille – Montréal
24 avril – Québec (Première partie de Tire Le Coyote)
28-29 juin – Tadoussac (en vente bientôt)
3 juillet – Festival de la chanson de Petite Vallée
7 aout – Waterloo (gratuit)
12 aout – Boisbriand (gratuit)
4 octobre – Jonquière (en vente bientôt)
5 octobre – Saint-Prime (en vente bientôt)
6 octobre – Québec
30 novembre –  Richmond (en vente bientôt)
7 février 2020 – Terrebonne (en vente dès le 11 mai)
27 février 2020 – Drummondville (en vente bientôt)
26 mars 2020 – Ste-Thérèse (en vente bientôt)

À propos de David Marin

À travers une carrière florissante et bon nombre de voyages, disons que David Marin a fait bien du kilométrage pour nous revenir (enfin!) avec ce troisième album, Hélas Vegas, qu’il nous présentera sur scène dès l’automne. Entouré de quatre musiciens plus complices que jamais, l’artiste nous entraîne cette fois dans un roadtrip musical entre la Nouvelle-Orléans et Trois-Pistoles, là où est né une grande partie du nouveau matériel.

Sans complètement délaisser son côté chansonnier, le récipiendaire des prix «accès culture» et «ARCQ/radio» à la bourse Rideau 2019 s’amuse au clavier dans un univers plus « bluesy » et rythmé, ajoutant même des cuivres à sa formation habituelle. La formule est idéale pour enlacer cette poésie intelligente et sensible, toujours teintée d’humour et de beaucoup de dérision!