À propos

Maison de disque, gérance d’artistes, production de disques et de spectacles, voilà tous les chapeaux que porte aujourd’hui Simone Records.

Fondée en 2006 par Sandy Boutin, l’entreprise assume tout d’abord les rôles maison de gérance, producteur de spectacles et d’albums pour Marie-Pierre Arthur et Karkwa. Les deux artistes connaissent un grand succès, autant auprès de la critique que du public. Alors que Karkwa prend une pause en 2011, Simone Records se réinvente, portant maintenant le titre de maison de disques et mettant en marché les projets solo de deux des membres du groupe Karkwa : Louis-Jean Cormier et Julien Sagot.

L’entreprise gagne en notoriété au sein de l’industrie, et jouit d’une plus grande visibilité. C’est en autre cela qui convainc des artistes reconnus à se joindre à la famille. On pense ici à Ariane Moffatt, Stéphanie Lapointe, Pascale Picard, Dany Placard, Laurence Hélie et Blood and Glass. Chapelier Fou, Ropoporose, Dan San et Talisco,  tous des artistes internationaux, se tournent aussi vers Simone Records pour la mise en marché de leur nouveau matériel en sol canadien.

En plus de continuer à supporter les efforts de Marie-Pierre Arthur, de Louis-Jean Cormier et de Julien Sagot, le label fait découvrir de nouveaux artistes au public, comme Les Hay Babies, Louis-Philippe Gingras, Forêt, Mat Vézio et Laura Sauvage. En même temps, Simone Records en profite pour faire paraître Popdejam, une compilation de reprises de chansons québécoises, avec la participation de Karim Ouellet, Philippe Brach, Antoine Corriveau et Stéphanie Lapointe, entre autres.

En 2015, l’entreprise fonde Fantôme Records, une nouvelle étiquette qui a pour but de travailler avec des projets plus diversifiés, ouvrant donc ses portes à de nouveaux styles musicaux ou créneaux. C’est ainsi qu’une licence de mise en marché fut signée avec Le Matos pour la parution de la bande sonore originale du film Turbo Kid, Chronicles Of The Wasteland, ainsi que le sixième opus de We Are Wolves.

Avec plus de 10 ans d’existence, Simone Records aura été une maison de gérance, un producteur de spectacles et d’albums et une maison de disques pour plus de 40 artistes locaux et internationaux. Avec plus de 30 albums sous son étiquette, l’entreprise a pu mettre sa main sur 3 Félix (Producteur de disques de l’année en 2013 et en 2015 ainsi que Maison de disque de l’année en 2015), soit des prix remis lors du prestigieux Gala de l’ADISQ, qui récompense le meilleur de l’industrie.